Parce que pour beaucoup, le lundi est synonyme de retour au boulot , « le billet du lundi » a pour seule ambition, d’apporter un peu de couleur venue d’ailleurs, de faire découvrir les cocasses anecdotes de notre cousin l’Humain…

Nous sommes le 30ème lundi de l’année, et aujourd’hui c’est à nos cousins du Bélize que nous nous intéressons:

Ce petit pays frontalier du Mexique a lui aussi des origines mayas. Une des caractéristiques de ce peuple était son idéal de beauté: il fallait avoir la plus grande ressemblance possible avec… un épi de maïs…

Pour arriver à ce résultat, dans les jours suivant la naissance, les parents allongeaient le crâne des enfants en le comprimant entre des planchettes de bois. Il lui brisait ensuite l’arête nasale pour rendre le profil plus fuyant à partir du front (les adultes accentuaient l’effet par le port d’inserts de pierre ou de métal dans les ailes du nez).

La touche finale, sans rapport avec le maïs était d’obtenir un strabisme des yeux en accrochant une petite pelote de fil devant le visage des enfants.

On dira qu’il en faut pour tous les goûts, mais heureusement qu’en France on associe pas la beauté avec la ressemblance à un poivron…

0